Instruments de soutien

Fermer la sélection

Appel à projets

Fermer la sélection
Shirin Yousefi

Shirin Yousefi

  • Culture
  • 2020

Shirin Yousefi

Plasticienne

Le terme de frontière pourrait définir l’œuvre plastique et conceptuelle de Shirin Yousefi. Dans ses expositions, la délimitation entre deux états peut être vue de manière géopolitique, physiologique ou métaphysique; l’esprit et la matière y passent sans cesse de l’un à l’autre. Le Jury a été enthousiasmé par sa manière de réfléchir aux questions de son et d’auralité, ainsi que par l’adéquation qu’elle propose entre les moyens de recherche d’information et leur transformation formelle par l’exposition.
Le jury des bourses et prix culturels 2020

Née en 1986 à Téhéran, Shirin Yousefi vit et travaille à Lausanne. Après des études de théâtre et de cinéma, elle poursuit sa formation à l’Ecole cantonale d’art de Lausanne (ECAL) et obtient son master en arts visuels en 2017.
Durant ses études, elle est invitée à présenter son travail dans le cadre du Kadist – Kunsthalle Zürich Production Award, en 2017. Lauréate de ce prix prestigieux, elle présentera ensuite son travail à la galerie Nottingham Contemporary, puis au Swiss Institute à New York et au Centre culturel suisse de Paris.
En s’inspirant de la science forensique, Shirin Yousefi investigue les productions territoriales qui structurent nos modes de perception, qu’elles soient humaines, écologiques, économiques ou encore politiques. En puisant dans les faits divers actuels ou passés – à l’aide de témoignages, d’interviews ou de documents d’archives –, elle construit des œuvres composées d’éléments impalpables et volatils qui se dissimulent dans la morphologie de l’espace qui les accueille.
En collaborant étroitement avec divers spécialistes, Shirin Yousefi façonne le son, l’odeur, le mouvement et l’installation, afin d’évoquer au spectateur une multiplicité de contes sensoriels.

Par l’exploration de nouvelles techniques, je souhaite réaliser une série d’installations sonores ainsi qu’une publication. La Bourse culturelle Leenaards me permettra d’approfondir mes recherches en collaborant avec différents spécialistes tels que des bruiteurs ou des ingénieurs du son. De ces rencontres émergeront de nouvelles formes plastiques et spatiales dans lesquelles son et écoute seront complices.