Critères de soutien

Fermer la sélection

Appel à projets

Fermer la sélection
SOUTIENS 2017
562
projets évalués
167
projets soutenus pour un montant total de
CHF 11’476’390
montant total des soutiens
460
projets évalués
128
projets soutenus
CHF 3'197'300
montant total de soutiens
70
projets évalués
30
projets soutenus
CHF 2'980'139
montant total de soutiens
32
projets évalués
9
projets soutenus
CHF 3’299’299
montant total de soutiens
CHF 1'999'652
montant total de soutiens

Fortune en héritage

La fortune de la Fondation s’est constituée à l’héritage d’Antoine et Rosy Leenaards, en 1995. La Fondation peut, en outre, recevoir des libéralités testamentaires et des dons en faveur de son action. Depuis le décès d’Antoine Leenaards en 1995, la Fondation Leenaards a consacré plus de CHF 186 millions à des soutiens dans les domaines culturel, âge & société et scientifique.

La Commission financière de la Fondation Leenaards (COFIN) est en charge de la gestion optimale de cette fortune afin de financer ses actions de soutien. Indépendante de toute organisation financière ou bancaire, elle propose au Conseil de fondation la politique de placement et d’allocation d’actifs.

Objectif et stratégie d’investissements

L’orientation stratégique de la Fondation vise à obtenir, à long terme, des rendements totaux permettant de subvenir aux besoins de la Fondation et de conserver le niveau des soutiens, tout en maintenant autant que possible le niveau du capital en termes réels.

Le Conseil de fondation, sur proposition de la COFIN, définit la stratégie de placement en déterminant la répartition à long terme de la fortune dans autant de catégories de placement que possible, ceci afin d’assurer une large diversification.

La COFIN est composée de professionnels qui apportent toutes les qualités requises pour suivre étroitement et de manière critique la composition et les résultats du portefeuille. Elle détermine pour chaque fonds ou mandat un indice de référence approprié (benchmark) avec lequel la performance obtenue est comparée. Elle définit également un ou plusieurs indice(s) par classe d’actifs.

Suivi de l’activité de gestion

La totalité des portefeuilles est gérée par le biais de fonds ou de gérants externes dont la sélection (résultant d’une « due diligence » approfondie, le cas échéant déléguée à des tiers), puis le contrôle qualitatif et quantitatif, incombe à la Commission des finances.

La COFIN et le Conseil de fondation assurent un suivi régulier de la performance absolue et relative ajustée au risque, ainsi que de l’allocation effective par rapport à l’allocation stratégique.