Instruments de soutien

Fermer la sélection

Appel à projets

Fermer la sélection
Kelly Tissot

Kelly Tissot

  • Culture
  • 2021

Kelly Tissot

Plasticienne

A partir de l’observation fine et bienveillante de sa campagne natale, Kelly Tissot en fait ressortir les contradictions, ce qu’elle nomme les « promesses non tenues ». En évitant le regard pittoresque traditionnellement dévolu à la campagne, elle nous montre une forme de violence et d’abandon, dans des sculptures qui prennent souvent la forme de barrières ou de photographies sérigraphiées sur métal.
Le jury des bourses et prix culturels 2021

Artiste plasticienne originaire de Haute-Savoie (France), Kelly Tissot a intégré le programme du bachelor en arts visuels de l’Ecole cantonale d’art de Lausanne (ECAL) en 2014, dont elle est sortie diplômée en 2018.

Au cours de ce cursus, elle a notamment été récompensée en tant que lauréate de la Bourse Fondation Walter + Eve Kent en 2017, puis du Prix Ernest Manganel, à la suite à son diplôme. Elle a ensuite été admise dans le programme du Master of Fine Arts de la Hochschule für Gestaltung und Kunst (HGK) de Bâle et a obtenu son diplôme avec les distinctions du jury, en 2020. Cette même année, elle remporte un concours visant à bénéficier d’un atelier mis à disposition par la ville de Bâle – dans le cadre de l’entité GGG Atelierhaus –, et ce pour une période de deux ans.

Kelly Tissot a notamment présenté son travail dans la galerie berlinoise HVW8 Gallery, à Lokal Int (Bienne), à Silicon Malley (Prilly-Malley), à FabrikCulture à Hegeinheim (France) lors de l’exposition annuelle transfrontalière Regionale20, aux ateliers RoteFabrik (Zurich), à Kunsthaus Baselland (Bâle), à Der TANK (Bâle), à l’Espace Forde (Genève), à Amore (Bâle) et au MASI (Lugano), dans le cadre de la sélection Plattform21. Depuis février 2019, elle co-organise l’espace d’art indépendant bâlois Palazzina.

Mon travail s’articule autour des cultures et des espaces ruraux et engage différents motifs et substances inhérents à l’identité symbolique de ces lieux, à leurs structures, à leurs organismes et à leurs dispositions. Ma démarche interroge notamment les conditions de la promesse non tenue de l’utopie rurale et s’appuie sur la mise en valeur d’éléments hiératiques à une forme de résistance formelle, trouvant son expression dans ces paysages profonds.