Critères de soutien

Fermer la sélection

Appel à projets

Fermer la sélection
Dr Pierre-Yves Bochud – Dr Patrick Descombes – Prof. Sven Bergmann
  • Scientifique
  • 2008

Dr Pierre-Yves Bochud (Service des Maladies Infectieuses, CHUV, et Institut de Microbiologie de l’Université de Lausanne – IMUL)

Dr Patrick Descombes (Pôle de recherche national « Aux Frontières de la Génétique», Centre Médical Universitaire, Université de Genève)

Prof. Sven Bergmann (Département de Génétique Médicale, Université de Lausanne et Institut Suisse de Bioinformatique)

Déterminants génétiques de l’histoire naturelle de l’hépatite C et de la réponse au traitement antiviral

Le virus de l’hépatite C infecte chroniquement près de 170 millions d’individus, soit environ 3% de la population mondiale. L’histoire naturelle de l’infection par le virus de l’hépatite C, généralement acquise par voie sanguine, présente une remarquable variabilité individuelle. Alors que certaines personnes sont capables d’éliminer le virus spontanément, d’autres développent une infection chronique, évoluant plus ou moins rapidement vers une cirrhose hépatique. Chez certaines personnes, la cirrhose apparaît en quelques années, avec d’importantes complications, comme l’insuffisance hépatique ou le cancer du foie. Chez d’autres, l’évolution est plus lente et les complications plus rares. Bien que nous ne disposions pas de vaccin pour prévenir la maladie, il existe des traitements antiviraux. Mais une fois de plus, la réponse à ces traitement est inconstante et n’aboutit à l’élimination durable du virus que chez environ la moitié des personnes traitées. L’évolution des connaissances suggère que la variabilité qui caractérise l’histoire naturelle de l’infection et la réponse au traitement résulte en grande partie de différences génétiques individuelles, déterminantes pour la réponse immunitaire à l’infection.

Le projet de recherche du Dr Pierre-Yves Bochud (Service des Maladies Infectieuses, Département de Médecine Interne, Centre Hospitalier Universitaire Vaudois – CHUV – et Institut de Microbiologie de l’Université de Lausanne – IMUL), du Dr Patrick Descombes (Pôle de recherche national « Aux Frontières de la Génétique », Centre Médical Universitaire, Université de Genève) et du Prof. Sven Bergmann (Département de Génétique Médicale, Université de Lausanne et Institut Suisse de Bioinformatique) a pour but de détecter les facteurs génétiques qui influencent l’histoire naturelle de l’infection par le virus de l’hépatite C et la réponse au traitement antiviral, afin de mieux comprendre les mécanismes qui régissent l’interaction entre ce virus et le système immunitaire.

Un projet en collaboration avec la Cohorte Suisse « Hépatite C » (SCCS)

La conduite de telles études se base aujourd’hui de plus en plus sur l’analyse d’un important volume de données concernant un groupe d’individus suivis de manière régulière (cohorte). Avec plus de 3200 patients enrôlés, la Cohorte Suisse « Hépatite C » (SCCS), soutenue par le Fonds National Suisse de la Recherche Scientifique, est devenue l’une des cohortes les plus grandes et les mieux documentées sur la maladie. Elle constitue une base de données extrêmement utile en vue d’une étude génétique. L’étude prévoit d’examiner près de 400’000 polymorphismes (« genomewide scan ») parmi plus de 1200 participants, afin de détecter des variantes génétiques associées à l’élimination spontanée du virus, la progression de la maladie vers la cirrhose et la réponse au traitement antiviral. La détection de ces polymorphismes à partir de l’ADN des patients se fera sur la plateforme génomique du Pôle de Recherche National « Frontiers in Genetics» située à Genève. L’analyse des données sera faite à Lausanne par une équipe d’épidémiologistes et de biostatisticiens spécialisés en génétique, en collaboration avec des hépatologues, virologues et infectiologues. A terme, l’étude pourrait contribuer à une meilleure compréhension de l’infection par le virus de l’hépatite C, à l’élaboration de traitements individualisés et au développement de médicaments plus efficaces.