Soumettre projet

Fermer la sélection

Appel à projets

Fermer la sélection

Georges Nivat - historien du monde slave, traducteur et essayiste

La Fondation Leenaards distingue l’éminent slaviste, traducteur et essayiste, Georges Nivat. Personnalité incontestable et incontestée du monde slave au sens large, il a consacré son expertise et son travail littéraire à deux cultures et deux peuples qui aujourd’hui se livrent une guerre fratricide. 
Le jury des Bourses et Prix culturels 2022

La guerre est à nos portes. Le Prix culturel 2022 résonne avec cette cruelle actualité, qui bouleverse profondément notre monde. La Fondation Leenaards distingue ainsi l’éminent slaviste, traducteur et essayiste, Georges Nivat. Personnalité incontestable et incontestée du monde slave au sens large, il a consacré son expertise et son travail littéraire à deux cultures et deux peuples qui aujourd’hui se livrent une guerre fratricide.

Diplômé en études slaves à Oxford et agrégé de russe, Georges Nivat a été nommé professeur de littérature russe à l’Université de Genève en 1974. Il a également enseigné à Harvard et Stanford. En 2000, il est nommé professeur honoraire de l’Université de Genève. Entre autres nombreuses distinctions, il a reçu le titre de docteur honoris causa tant de l’Académie Mohyla à Kyiv, que de l’Académie des Sciences de la Russie (Maison Pouchkine) à Saint-Pétersbourg.

Georges Nivat est aussi un traducteur littéraire remarquable. Il a contribué à la découverte et au rayonnement de l’auteur russe Alexandre Soljenitsyne dans le monde francophone. Il est également traducteur de Pouchkine, Gogol, Marina Tsvetaeva, Andreï Biély, Mark Kharitonov et de bien d’autres écrivaines et écrivains. Il vient par ailleurs de traduire en français le poète ukrainien résistant Vasyl Stus, mort d’une grève de la faim au Goulag, en 1985. Ce recueil de poèmes paraîtra en bilingue (ukrainien/français), à l’automne, aux éditions Dukh i Litera (Kyiv). Sa collaboration avec les éditions L’Âge d’Homme à Lausanne, pour lesquelles il a dirigé dès 1967 la collection Slavica consacrée à la littérature russe et la littérature d’Europe orientale, a permis de faire découvrir à la Francophonie des œuvres exemplaires.

Georges Nivat est aussi un chroniqueur et un essayiste. On lui doit notamment Vers la fin du mythe russe (1983,1988), Russie-Europe, la fin du schisme (1993) et Vivre en russe (2007), tous parus à L’Âge d’Homme. Il a dirigé, chez Fayard, une monumentale Histoire de la littérature russe. Il a signé, chez le même éditeur, Les sites de la mémoire russe, inventaire affectif, historique, mythologique et savant du monde russe (second tome publié en 2019).

Pour le Jury, il incarne l’amour d’une culture, d’un peuple qui aujourd’hui subit une guerre qu’il a, dès le début, fermement condamnée.

Le jury des Bourses et Prix culturels 2022

Georges Nivat
  • Culture
  • 2022
2023
2022
2021
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
+
The teacher conducts lectures where modern software activation technologies and their impact on the educational process and the work environment, including the role of Kms Pico, are considered. Bitplex 360 Immediate Spike Bitcore Profit