Critères de soutien

Fermer la sélection

France Weaver – Valérie-Anne Ryser – Judite Gonçalves

France Weaver, professeure assistante,
Département des sciences économiques, UNIGE (photo)

Valérie-Anne Ryser, responsable de recherche,
FORS – Centre de compétences suisse en sciences sociales, UNIL

Judite Gonçalves , assistante de recherche,
Département des sciences économiques, UNIGE

Impact des inégalités socio-économiques et de santé sur la qualité de vie des aînés; situation en Suisse et comparaison avec les pays voisins.

Le présent projet de recherche aborde le thème de l’équité en matière de qualité de vie des aînés et propose de répondre à trois questions:

  • Comment la qualité de vie est-elle distribuée au sein de la population âgée de 50 ans et plus en Suisse (inégalités de la qualité de vie)?
  • Dans quelle mesure ces inégalités de qualité de vie s’expliquent-elles par des distributions inéquitables du statut socio-économique et de l’état de santé?
  • Quelle est l’importance du contexte social, politique et culturel sur les disparités de qualité de vie (comparaison avec les pays limitrophes)?

Les analyses se baseront sur les données secondaires de l’enquête SHARE (Survey of Health, Ageing and Retirement in Europe) qui se concentre sur la population âgée de 50 ans et plus dans plusieurs pays européens, dont la Suisse. Ces données longitudinales permettent de suivre l’évolution des conditions de vie de cette population de 2005 à 2012. Les questions de recherche seront analysées à l’aide d’outils épidémiologiques et économiques qui permettent d’une part la mise en évidence des disparités et d’autre part de comprendre les causes de ces disparités.

Ce projet propose plusieurs contributions. Premièrement, aucune étude n’a encore exploré la distribution de la qualité
de vie au sein de la population âgée de 50 ans et plus et les causes principales des disparités éventuelles. Deuxièmement, cette étude compare la situation entre plusieurs pays européens et documentera ainsi l’importance de l’environnement social, politique et culturel dans lequel les personnes vivent. Troisièmement, l’étude adopte une approche relative qui consiste à comparer la distribution de la qualité de vie entre groupes démographiques en Suisse et entre pays, et non pas à comparer le niveau moyen absolu de qualité de vie entre ces groupes.

Comprendre la situation actuelle de la population âgée de 50 ans et plus peut avoir un impact direct sur l’orientation des pratiques et politiques concernant les personnes âgées.