Critères de soutien

Fermer la sélection

Appel à projets

Fermer la sélection
Stéphane Brunner
  • Culture
  • 2008

Stéphane Brunner, peintre

Né en 1951, à Réchy (Valais), Stéphane Brunner travaille tout d’abord chez le plasticien Angel Duarte à Sion (1971-1973). Il séjourne ensuite à Paris où il travaille pour le peintre Horatio Garcia Rossi (1973-1974). En 1980, il fonde à Genève, avec ses pairs Perrin, Pilloud et Stern, le groupe Dioptre. Il vit à Berlin de 1985 à 1989, puis à Bruxelles de 1989 à 1994. Il s’ins­talle à Dardagny près de Genève, en 1995.

Il reçoit, en 1984 et 1987, la Bourse fédérale des Beaux-Arts. Musées et galeries l’expo­sent en Suisse, en France et en Allemagne. En 1988, il participe à Lyon à l’exposition La couleur seule – L’expérience du monochrome.

Stéphane Brunner a développé une carrière de peintre, de dessinateur et de graveur menée tout d’abord en atelier. Il a offert les solutions qu’un artiste enrichi des traditions du XXe siècle apporte au problème de la peinture, celui de l’organisation de la surface qui capte la lumière logée dans la forme. Chez lui, le métier intelligent et la main sensible ont tout d’abord exploré les voies radicales du noir sur noir, puis du ténu dans le blanc. Aujourd’hui, Stéphane Brunner joue sur les tensions superficielles occupant l’aire du papier entre des coulées d’aquarelle dirigées: il fait ainsi chanter la couleur et vibrer la substance lumineuse – et le temps.

Mais à Genève, Dübendorf, Chardonne, Pully et Lausanne, Stéphane Brunner est aussi allé prendre la mesure de l’ar­chitecture, mettant en couleur des bâtiments nouveaux ou resti­tuant à des édifices anciens les peintures ruinées, oubliées ou inimaginées qui replacent l’homme au cœur de l’espace qu’il habite.

Stéphane Brunner est un homme de dialogue, ouvert et exigeant (il l’a montré à l’église de Pully), un quêteur de visualité pure (ses tableaux redisent sans cesse le bonheur et la fragilité du voir), un artisan qui a foi dans les ressources du pinceau. Il se place dans une histoire proche et lointaine qui est encore loin de son terme.