Critères de soutien

Fermer la sélection

Appel à projets

Fermer la sélection
Programme de tests et d’exercices à domicile pour la prévention des chutes et la qualité de vie des seniors

Equipe de recherche

  • Prof. A.-G. Mittaz Hager, HES-SO
  • Prof. N. Mathieu, HES-SO
  • Prof. Roger Hilfiker, professeur, HES-SO
  • Âge et société
  • Novembre 2013

Programme de tests et d’exercices à domicile pour la prévention des chutes et la qualité de vie des seniors. Etude exploratoire en vue d’un essai randomisé contrôlé

L’équilibre, la mobilité fonctionnelle, la force musculaire et la peur de chuter sont des facteurs fortement associés à la qualité de vie des seniors.

Si les effets des programmes d’exercices à domicile sur la diminution du risque de chutes, développés spécifiquement pour les seniors, ont été scientifiquement démontrés, l’envie d’y participer et la persévérance à s’y astreindre semble considérablement limiter l’impact de telles interventions. Les facteurs qui peuvent influencer ces décisions font appel à un grand nombre de facteurs d’ordre psychologique, cognitif, comportemental, physique et organisationnel. La manière dont le programme d’exercices à domicile est construit et structuré peut aussi influencer la motivation des seniors à s’y engager et à y adhérer dans la durée.

Notre intention est de déterminer si le programme «T&E», programme spécifique de tests et d’exercices à domicile, développé sur la base des connaissances les plus actuelles et sur un support informatique, pourrait avoir le double potentiel de diminuer le risque de chutes et d’augmenter la qualité de vie de la population à laquelle il s’adresse. Pour répondre à cette question, nous prévoyons une étude randomisée contrôlée avec un suivi sur 12 mois à l’échelle de la Suisse. Pour préparer cette enquête nationale, nous allons mener, dans un premier temps, une étude exploratoire, sur 24 semaines, soutenue par la Fondation Leenaards. Dans cette première phase, nous étudierons les possibilités de recrutement du public-cible (personnes de plus de 65 ans vivant à domicile de manière indépendante et concernées par la peur de chuter), évaluer les modalités d’implémentation et de suivi d’un tel programme sur trois sites (Valais, Riviera lémanique et Zürich), évaluer les coûts et les processus des recueils de données, les outils du programme «T&E» (une brochure et un DVD) ainsi que leur intérêt pour les utilisateurs.

Les résultats de cette étude exploratoire nous permettront d’ajuster la méthode de la future étude randomisée contrôlée sur 12 mois à l’échelle de la Suisse.