Critères de soutien

Fermer la sélection

Appel à projets

Fermer la sélection
Jacques Probst
  • Culture
  • 2009

Jacques Probst, auteur et comédien

Né à Genève le 1er août 1951, Jacques Probst a joué dans plus de soixante spectacles, avec une prédilection pour les pièces de Shakespeare, Webster, Beckett, H. Muller, Pinter, Behan, Bond.

Il est l’auteur depuis 1969 d’une vingtaine de pièces pour le théâtre, allant du monologue (Torito; Le Banc de touche; La Lettre de New York; Ce qu’a dit Jens Munk à son équipage; Lise, l’île…) à des pièces de dix, quinze, voire plus de 20 personnages (La Septième Vallée; Sur un rivage du lac Lé­man; On a perdu Ferkap; La Route de Boston) ou encore des pièces de trois, cinq, sept personnages (Jamais la mer n’a rampé jusqu’ici; L’Amérique; Le Quai; Missaouir la ville; Le Chant du muezzin; Un gué sur l’Aumance…).

Ces pièces ont été représentées en Suisse, en France, en Belgique, dans des mises en scène signées par Philippe Mentha, Fran­çois Berthet, Charlie Nelson, Roland Sassi, François Marin, Denis Maillefer, Joël Jouanneau, Jean-Pierre Denefve, Liliane Tondellier, Claude Thébert et Probst lui-même. Jacques Probst a souvent, et particulièrement pour les monologues, travaillé avec des musiciens, parmi lesquels Raul Esmerode, Patrick Mamie, Maurice Magnoni, Matthias Desmoulin, Popol Lavanchy, Pierre Gauthier, les frères Arthur et Market Besson, Olivier Magnenat, Christine Schaller, Claude Tabarini, Nicolas Meyer, Emilien Tolk, Jean-François Bovard, Diego Marion, Patricia Bosshard.

Plusieurs de ses pièces ont fait l’objet d’en­registrements pour la Radio suisse romande. Jacques Probst a, en outre, écrit trois scénarios de films.

Ses Huit monologues (Théâtre I), parus chez Bernard Cam­piche Editeur en 2005, ont reçu le Prix de la Fondation Pittard de l’Andelyn 2005, à Genève, et le Prix Schiller 2006.