Critères de soutien

Fermer la sélection

Appel à projets

Fermer la sélection
Garde des petits-enfants et ambivalence intergénérationnelle

Equipe de recherche

  • Prof. E. Widmer, UNIGE
  • Prof. M. Oris, UNIGE
  • Dr M. Tettamanti, HUG
  • M. Baeriswyl, UNIGE
  • O. Ganjour, UNIGE
  • M. Girardin, UNIGE
  • Âge et société
  • novembre 2016

Garde des petits-enfants et ambivalence intergénérationnelle

Etude exploratoire

Thématique et hypothèse

La prise en charge des petits-enfants par les grands-parents est le mode de garde privilégié par un grand nombre de parents en Suisse, en raison notamment de l’accès difficile à certaines structures d’accueil. Perçu comme « normal », ce type de garde n’est en soi jamais questionné. Il offre cependant un cadre et des conditions à même de révéler toute la complexité et l’ambivalence qui caractérisent les relations entre parents et enfants. Il est donc aujourd’hui fondamental de s’interroger quant à son impact sur la qualité de vie des grands-parents gardiens. L’hypothèse générale de cette recherche est que la prise en charge des petits-enfants déséquilibre les échanges au sein de la relation intergénérationnelle. Les parents se placent ainsi dans une situation de dépendance, qui peut générer des tensions, les grands-parents pouvant être tentés de s’immiscer dans les choix de vie de leurs enfants (éducation, temps libre, vie amoureuse, etc.). Ainsi, la garde des petits-enfants peut susciter del’ambivalence, en promouvant à la fois la solidarité – source d’émotions positives et de satisfaction – et des tensions dans toute la configuration familiale, avec potentiellement des effets délétères sur le bien-être des grands-parents gardiens.

Méthodologie

Cette étude comportera deux volets, l’un quantitatif et l’autre qualitatif. Elle exploitera dans un premier temps les données de l’étude VLV (Vivre/Leben/Vivere) portant sur les conditions de vie et de santé des personnes âgées en Suisse. Elle donnera lieu, dans un deuxième temps, à des entretiens approfondis d’une dizaine de dyades mères/ grands-mères. Cette étude sera conduite sous l’égide de l’Observatoire des familles de l’Université de Genève, ainsi que du PRN LIVES.

Résultats attendus

Cette étude permettra de mettre en exergue le processus d’émergence de l’ambivalence et ses différentes formes autour de la garde des petitsenfants, ainsi que la manière dont elle est vécue par les mères et les grands-mères. Ces résultats feront l’objet de publications scientifiques et seront diffusés auprès de Cité Seniors et à l’Ecole des grands-parents de Suisse romande, sous la forme d’une documentation et/ou présentation à l’intention des personnes âgées.

L’originalité de cette étude est de questionner un mode de garde perçu comme normal dans un contexte de solidarités « sous contraintes ».
Le Jury