Critères de soutien

Fermer la sélection

Appel à projets

Fermer la sélection
Dr. Pierre Maechler – Prof. Urs Ruegg
  • Scientifique
  • 2002

Dr. Pierre Maechler (Faculté de Médecine de Genève)

Prof. Urs Ruegg (Section pharmacie de l’Université de Lausanne)

Le diabète et les maladies musculaires

Le diabète et les maladies musculaires: deux domaines où se sont déjà largement illustrés deux des lauréats 2002 des Prix Leenaards, le Dr. Pierre Maechler, de la division de biochimie clinique de la Faculté de Médecine de Genève, et le Prof. Urs Ruegg, de la section de pharmacie de l’Université de Lausanne.

Ces deux domaines peuvent sembler éloignés, mais ils se rejoignent dans un élément de la cellule vivante qui est au centre du projet commun des deux équipes: la « mitochondrie », pour le fonctionnement de laquelle il semble que le calcium soit essentiel.

Or, l’équipe de Pierre Maechler a justement montré que les mitochondries jouaient un rôle dans la génération des signaux cellulaires aboutissant à la production de l’insuline, cette hormone dont la déficience est une des caractéristiques du diabète.

Et que certains défauts génétiques ou fonctionnels de la mitochondrie pourraient être à l’origine d’un manque de production d’insuline de la part des cellules du pancréas, donc mener au diabète.

Quant à l’équipe d’ Urs Ruegg, elle a démontré qu’une maladie musculaire humaine majeure, la maladie de Duchenne, était caractérisée par une mauvaise gestion du calcium dans les mitochondries.

C’est donc en s’appuyant sur de tels acquis prometteurs, et sur la mise en commun de leur expertise respective, que Pierre Maechler et Urs Ruegg ont développé le projet auquel la Fondation Leenaards a décidé d’attribuer l’un de ses Prix 2002.

Ils se donnent aujourd’hui comme objectif de mesurer dans le détail plusieurs paramètres propres à la mitochondrie. Cela devrait les amener d’une part à mieux identifier le rôle que jouent les mitochondries dans la cellule pancréatique, d’autre part à comprendre quelles peuvent être les conséquences des dérèglements de la gestion du calcium mitochondrial dans la cellule musculaire, un domaine encore très peu étudié.

Les lauréats 2002 du Prix Leenaards s’attacheront aussi à explorer les pistes qui permettraient de contrecarrer ces dérèglements, notamment à l’aide d’antioxydants (comme le thé vert ou certaines vitamines), ou de créatine, un constituant normal du muscle.