Critères de soutien

Fermer la sélection

Appel à projets

Fermer la sélection
Le désir de mort chez des patients âgés hospitalisés en médecine interne

Equipe de recherche

  • Dr Marc Antoine Bornet, CHUV
  • Dre Eve Rubli Truchard, CHUV
  • Prof. Peter Vollenweider, CHUV
  • Prof. Pedro Marques-Vidal, CHUV
  • Dr Mathieu Bernard, CHUV
  • Prof. Gérard Waeber, CHUV
  • Âge et société
  • 14 novembre 2017

Le désir de mort chez des patients âgés hospitalisés en médecine interne

Projet de recherche

Thématique et hypothèse

Le désir de mort est fréquent chez les personnes âgées de plus de 65 ans. Il regroupe des vécus variés : l’acceptation de l’idée de mourir, le refus de certains traitements, voire une procédure engagée de suicide assisté. Ce désir de mort peut être notamment dû à une détérioration de la qualité de vie ou au fait de ne plus trouver sa place dans la société.

Ce projet de recherche souhaite mesurer la fréquence du désir de mort chez les personnes âgées hospitalisées en médecine interne. Cette recherche vise parallèlement à définir les liens entre la prévalence de ce désir et la qualité de vie de ces patients, tout en analysant en quoi  les déterminants sociaux y contribuent.

Le Service de médecine interne du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) est un des lieux où le patient est pris en charge pour des événements de santé importants. Dans ce contexte de soins aigus hospitaliers, l’équipe de recherche pose l’hypothèse que le désir de mort est particulièrement fréquent.

Méthodologie

Cette étude inclut 250 patients âgés de plus de 65 ans hospitalisés   dans le Service de médecine interne du CHUV. Outre le désir de mort, la qualité de vie ainsi que les caractéristiques sociales, psychologiques, spirituelles et cliniques des patients seront évaluées. Une infirmière rencontrera individuellement les participants et explorera les différentes dimensions évoquées par le biais de questionnaires standardisés.

Résultats attendus

Cette étude permettra de comprendre l’importance du désir de mort chez ces patients hospitalisés et d’identifier certains facteurs qui y sont associés. La connaissance de ces facteurs contribuera à une meilleure compréhension globale du patient et permettra de développer ensuite, avec l’ensemble de l’équipe médico-soignante, des interventions pertinentes. Le but est d’offrir au patient un projet de soins construit avec lui, garantissant la meilleure qualité de vie possible et un accompagnement bienveillant.

Il est essentiel de pouvoir identifier un éventuel désir de mort lors de l’hospitalisation d’un patient âgé. Un tel désir a en effet une influence directe sur la motivation du patient ainsi que sur la nature et l’intensité du plan thérapeutique qui doit être mis en œuvre dans ce cadre. Ce projet de recherche vise à accompagner au mieux les personnes âgées hospitalisées, de façon à leur offrir la meilleure qualité de vie possible, ainsi qu’un projet de soins qui a du sens pour elles.
Le Jury