Critères de soutien

Fermer la sélection

Appel à projets

Fermer la sélection
La citoyenneté politique comme dimension de la qualité de vie

Equipe de recherche

  • Prof. B. Lucas, HETS-GE
  • Dr L. Sgier, UNIGE
  • Âge et société
  • 2016

La citoyenneté politique comme dimension de la qualité de vie. Une enquête dans six EMS romands.

Projet de recherche

Thématique et hypothèse

La citoyenneté politique active des personnes âgées en EMS ne va pas de soi aujourd’hui, et l’entrée en EMS est porteuse d’un risque de désinvestissement politique. Or l’exercice du droit de vote, mais aussi plus généralement la participation à un dialogue citoyen, loin d’être un détail de l’existence, peut être un facteur d’amélioration de la qualité de vie jusqu’à un âge très avancé, et ce, malgré le déclin physiologique inhérent à la vieillesse. L’objectif de cette recherche est de comprendre en quoi l’exercice de la
citoyenneté politique peut être relié à une augmentation de la qualité de vie subjective des résident-e-s en EMS en Suisse romande. Elle fait suite au projet pilote « Voter en EMS ! », mené en 2008-2009 dans le canton de Genève, grâce au soutien de la Fondation Leenaards.

Méthodologie

L’équipe de recherche mènera une étude empirique dans six EMS romands. La sélection s’effectuera sur la base d’un travail d’enquête préalable auprès des EMS de Suisse romande, avec le soutien de CURAVIVA. Les données seront récoltées grâce à un questionnaire envoyé aux EMS romands, à des entretiens avec des résident-e-s et avec les directions des établissements concernés, à des observations d’activités mises sur pied autour du vote, ainsi qu’à des focus-groupes avec des animateurs
en EMS.

Résultats attendus

Ce projet vise à développer une expertise inédite sur la manière dont les droits politiques peuvent contribuer à maintenir ou améliorer la qualité de vie des personnes âgées en institution. Pour ce faire, il explorera l’hypothèse d’un lien entre citoyenneté active et sentiment d’appartenance. Il vise également à identifier les bonnes pratiques au sein des institutions, ainsi que les conditions nécessaires pour que ces pratiques contribuent effectivement à une bonne qualité de vie des résident-e-s.

La question de la citoyenneté des personnes âgées représente un enjeu fondamental pour les pays occidentaux et s’inscrit dans les grandes orientations prônées par les organisations internationales en matière de vieillissement depuis les années 2000.
Ce projet permettra d’identifier des initiatives tangibles visant la promotion de l’identité citoyenne et la pérennisation du sentiment d’appartenance à une communauté socio-politique donnée.
Le Jury