Critères de soutien

Fermer la sélection

Appel à projets

Fermer la sélection
Maud Liardon

Maud Liardon

  • Culture
  • 2012

Maud Liardon

Chorégraphe

Maud Liardon se forme en danse classique et contemporaine au Conservatoire puis à l’Ecole de danse de Genève, où elle est également membre du Ballet junior. Elle obtient un premier contrat au CCN de Tours, dirigé par Maillot, puis rejoint le Ballet de l’Opéra national de Lyon pour sept saisons consécutives. Elle y interprète un vaste répertoire de chorégraphes dont Dominique Bagouet, Trisha Brown, Mats Ek, William Forsythe, Bill T. Jones, Jiri Kylian, Maguy Marin, Meryl Tankard et Tero Saarinen.

En 2001, Maud Liardon étudie à Paris et obtient un diplôme d’état de professeur. Elle s’établit ensuite en Suède, où elle est soliste pour le Ballet de l’Opéra de Göteborg et interprète notamment le rôle de Juliette dans Roméo et Juliette de Martino Müller. Depuis 2005, elle vit à Genève et participe à divers projets indépendants, notamment avec Foofwa d’Imobilité et la Cie Quivala, ainsi qu’à des projets à l’étranger (reprise de Duo de W. Forsythe pour la Curve Foundation à Edimbourg, création de Triple Zone avec Regina van Berkel, pour le Holland Dance Festival et Steps 2008).

Parallèlement, Maud Liardon crée l’association Arnica 9CH et développe un travail personnel basé sur l’autobiographie, l’autofiction, l’humour et l’autodérision; elle fait appel à d’autres formes d’art que la danse, comme la vidéo, le texte et même, plus récemment, le chant. Il naît de cette recherche un triptyque de solos autofictifs: The Swedish Experience (2006), puis Arnica 9CH (my life as a dancer) (2008), qui connaîtra un vif succès, sera séléctionné aux Journées de danse suisse 2009 et tournera ainsi en Suisse et en Allemagne, ainsi qu’à Beyrouth, Viljandi, Belgrade, Skopje et Edimbourg; et finalement Zelda Zonk, qui voit le jour au théâtre de l’ADC en 2009.

Maud Liardon a reçu en 2009 le Prix de la Fondation Lietchi et, en novembre 2011, le Prix artistique de la Ville de Nyon pour l’ensemble de son parcours. Depuis 2011, elle aborde une nouvelle phase de travail se concentrant sur la performance musicale.

Grâce à la bourse Leenaards, Maud Liardon pourra approfondir et donner du corps à sa recherche autour de Mash Up, work in progress initié pour le Festival Antigel. Elle s’inspirera des techniques de bootleg des DJ et remixera des styles de danse divers sur de la musique rock jouée en live. Les Mash Up, petites pièces courtes mais surprenantes dans leur genre dansé-chanté et par leur côté très «performatif», seront présentées au théâtre de l’ADC à Genève en février-mars 2013.
Le Jury