Critères de soutien

Fermer la sélection

Appel à projets

Fermer la sélection
Céline Mellon

Céline Mellon

  • Culture
  • 2014

Céline Mellon

Soprano

Jeune soprano, Céline pratique dès son plus jeune âge le violoncelle, le piano et la danse. Venue se former auprès de Gary Magby à l’HEMU, elle obtient en juin 2012 un master de concert avec les félicitations du jury. Lors de master class, elle rencontrera des chanteurs de renom tels que Christa Ludwig, Teresa Berganza, Luisa Castellani et Dale Duesing. Plusieurs bourses lui sont attribuées: la bourse Colette Mosetti, la bourse du Cercle romand Richard Wagner et le prix de la Fondation Paderewski. En 2012, elle remporte le 2e prix du concours international Antonin Dvorak et le prix du Festival du Printemps de Prague.

Tout en étudiant, Céline se confronte aux exigences du monde professionnel. Elle chante la partie de soprano solo dans La Passion selon saint Jean, le premier elfe dans Le Songe d’une nuit d’été de Mendelssohn avec l’OCL et Klärchen dans Egmont de Beethoven ou la 2e et 4e symphonies de Mahler.

Elle fait ses débuts sur scène à l’Opéra de Lausanne dans les rôles d’Amélie dans La Grande-Duchesse de Gérolstein et de Madame Balandard dans Monsieur Choufleuri restera chez lui le… lors de la Route lyrique.

Puis elle enchaîne les rôles: le rôle-titre de La Petite Renarde rusée de Janacek sous la baguette d’Ivan Törsz, Barberine dans Les Noces de Figaro, Ellen dans Lakmé de Delibes, Gretel dans Hänsel et Gretel d’Humperdinck, Laura dans Luisa Miller de Verdi, Berta dans Le Barbier de Séville, puis Anna Reich dans Die lustigen Weiber von Windsor à l’Opéra de Lausanne. Cette année encore, elle était Poussette dans Manon de Massenet.

Prochainement, elle incarnera Papagena dans La Flûte enchantée de Mozart à l’Opéra de Lausanne et sera Micaëla dans la production Street Carmen, visant à démocratiser l’opéra. Elle chantera aussi le cycle de mélodies Ainsi soit-il, création contemporaine de Pierre Thilloy sur des textes d’André Gide.

La bourse Leenaards permettra à Céline Mellon d’aller travailler avec Thomas Lausmann, chef de chant à Vienne, des rôles phares dans le répertoire allemand, plus particulièrement de Mozart et Strauss mais également de continuer à approfondir sa technique vocale auprès de Nadine Denize. Parallèlement à ça, elle pourra créer grâce à la bourse un site internet avec des enregistrements de haute qualité qui pourront lui permettre de se présenter à des concours internationaux.

La Bourse Leenaards permettra à Céline Mellon d’aller travailler avec Thomas Lausmann, chef de chant à Vienne, des rôles phares dans le répertoire allemand, plus particulièrement de Mozart et Strauss mais également de continuer à approfondir sa technique vocale auprès de Nadine Denize. Parallèlement à ça, elle pourra créer grâce à la bourse un site internet avec des enregistrements de haute qualité qui pourront lui permettre de se présenter à des concours internationaux.
Le Jury