Critères de soutien

Fermer la sélection

Appel à projets

Fermer la sélection
Anne-Sophie Subilia

Anne-Sophie Subilia

Anne-Sophie Subilia

Ecrivain

« Jours d’agrumes, premier roman d’Anne-Sophie Subilia, témoigne d’emblée de la présence d’une plume singulière, croquante, attentive à la beauté et aux aspérités du monde, qu’elle restitue avec jubilation. Cette Bourse Leenaards doit lui permettre de se concentrer sur ses pratiques d’écriture, de s’engager plus avant dans son métier d’écrivain et de publier, bientôt, de nouveaux textes.»
Eléonore Sulser, membre du Jury

Anne-Sophie Subilia a étudié la littérature française et l’histoire à l’Université de Genève. Sous la direction de Sylviane Dupuis, elle a consacré son mémoire de master à L’Obscurité, du poète Jaccottet, travail récompensé en 2008 par le Prix Hentsch de littérature.

En 2010, alors installée à Montréal pour un diplôme en gestion des arts, elle intègre La Traversée – Atelier québécois de géopoétique. Enrichie par la pensée de Kenneth White, Anne-Sophie Subilia développe une écriture travaillée au rythme du pas, avec pour horizon l’expérience sensible et imaginaire de l’espace.

En 2013, elle est reçue à la Haute Ecole des arts de Berne, en écriture littéraire. Durant ce master, elle approfondit entre autres ses recherches sur la pratique du carnet et la relation mouvement-création et bénéficie du mentorat des écrivains Philippe Rahmy, Noëlle Revaz et Marie-Jeanne Urech.

Membre du collectif AJAR et du centre artistique C-FAL, elle anime des ateliers d’écriture itinérants, coordonne des projets éditoriaux, écrit pour des ouvrages collectifs, blogs, revues ou encore pour la radio, avec Le Cep (RTS, Entre les lignes à la Cité, 2015). Elle est l’auteur de Jours d’agrumes (l’Aire, 2013), un premier roman récompensé par le Prix ADELF-AMOPA 2014.

Je pourrai, grâce à la Bourse Leenaards, me concentrer à la finalisation d’un prochain roman portant sur un territoire rural en mutation. De manière plus générale, cette bourse me permettra de poursuivre mon travail sur la prose poétique, une prose nourrie par l’observation inlassable du genre humain, de la nature et des choses ordinaires.